Les imbroglios de l'histoire et des généalogies - familles CLARY/LAFARGE/SARGES
La vie quotidienne > La population

Désirée CLARY, dont s'était épris BONAPARTE, épousa le Maréchal Bernadotte, chef de la dynastie encore régnante en Suède. Elle habita le bourg de Barriac, canton de Pleaux.

En 1767, Pierre Antoine CLARY de Barriac épousait à Saint-Vincent, Claudine LAFARGE. en 1769, naissait leur fils Etienne Antoine CLARY qui épousait en même lieu en 1791 Marie Cécile SOUSTRE.

On se rappelle que Etienne-Antoine CLARY a été maire de St Vincent de l'an III à l'an IV, en l'an VIII et de 1801 à 1815.
Son petit fils, Henri LAFARGE, fils de sa fille Rosalie CLARY, fut maire de cette commune de 1898 à 1918.
Son arrière petit fils, Joseph LAFARGE, fils du précédent l'a été de 1896 à 1898.
Un arrière-arrière petit fils, le docteur Alexis LAFARGE le resta de 1935 à 1945.
Léon ESPINASSE
qui fut le mari d'une arrière-arrière petite fille de Etienne Antoine CLARY, Elisabeth LAFARGE, fut maire de Saint-Vincent de 1947 à 1965.

N'oublions pas que le maire de Saint-Vincent en l'an I s'appelait Galvain LAFARGE remplacé par Etienne Antoine CLARY de l'an II à l'an IV.

Tant que dura la période révolutionnaire, ces deux maires se sont remplacés à courts intervalles : chacun de toute évidence représentant une tendance.

Nous sommes amenés à penser que CLARY évolua en même temps que les fidèles de Bonaparte dont il fut à St Vincent le représentant jamais désavoué de 1801 à 1815.
Ils virent cependant se confondre une partie de leurs lignées à la suite du mariage de Henri LAFARGE avec Noémie LAFARGE, petite fille de Galvain LAFARGE.
C'est ainsi que Joseph LAFARGE était l'arrière-petit fils de l'un et de l'autre et que le Docteur Alexis LAFARGE et Madame Léon ESPINASSE, née Elisabeth LAFARGE, étaient les arrière-arrière-petits enfants de tous les deux.

Enfin et pour compliquer un peu plus la situation, Claudine LAFARGE, l'épouse de l'ancêtre Pierre Antoine CLARY, native de Barriac, avait une soeur prénommée Marianne qui épousa Pierre BNCHAREL. Une de leus filles se maria en 1802 à Jean SARGES (fils de Claude et de Jeanne CHAUVET).
Ils eurent pour descendant à la 3ème génération Alexandre SARGES, qui fut maire de St Vincent de 1919 à 1935 et Marie SARGES, épose de Joseph LAFARGE qui fut médecin et maire de St Vincent.

J'espère que vous ne vous êtes pas perdus dans cet imbroglio généalogique !

On peut se demander à la suite de quelles circonstances, Pierre Antoine CLARY vint de Barriac contracter mariage à Colture dépendant de St Vincent. La curiosité parait satisfaite si l'on sait que les ancêtres de Claudine LAFARGE étaient eux aussi venus de Barriac à la fin du XVIIème siècle. Ils n'avaient certainement pas perdu tout contatc avec leur commune d'origine... Il y a peu de relations directes entre Barriac et St Vincent. Mais Barriac est si proche de la "route des vins"*


* L'auteur explique qu'il a appris de son aïeul que jadis des agriculteurs de la région de St Vincent organisaient chaque année, après les vendanges, une caravane de chars à traction bovine pour aller dans la Correze chercher le vin de leur consommation. L'itinéraire passait par Mauriac et par Pleaux.